HellotheWorld

Ma position actuelle

  • Je suis là!
  • Je suis passé par ici
  • Coup de coeur
  • Trek, panorama, super vue en montagne
  • Faire la fête
  • Spot pour se baigner
  • Travail/Volontariat

  • Agrandir le plan

    Un projet Personnel

    Un projet Personnel

    Je ne pense pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation...Moi, si je devais résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c’est d'abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée...
    Plus sérieusement, le projet est dans ma tête depuis la fin de mes études.J'avais cette volonté auparavant, et je l'ai annoncé assez rapidement à mes supérieurs au travail, que si tout se passait bien dans cette société, je partirais seulement pour un projet personnel, un jour. Quand j'étais petit, je me souviens avoir dis à mes parents que "quand je serais grand, je serais globe-trotter". Bizarre, pour un gamin qui n'avait jamais vraiment voyagé en dehors de la France jusqu'à la majorité, excepté une sortie scolaire à Londres, et des vacances d'été à la frontière espagnole. &capos;est surement ce manque de découverte extérieure qui m'a donné envie de bouger. Pourtant, j'avais déjà pas mal visité la France, du Nord au Sud, de l'Est à l'Ouest, en n'oubliant pas le centre. Peut être une extension curiosité de la diversité française qui m'incite à partir, puisque nous avons quand même un bon nombre de choses naturelles ou historiques à voir à travers le plus grand pays d'Europe qu'est la France.
    &capos;est donc un projet avant tout personnel, pas pour une association, ou une cause particulière, ce qui permet d'être assez libre sur la réalisation, et le parcours, l'important étant de faire plaisir à moi-même, pour revenir ( ou pas ) riche, dans la tête, celle du compte en banque n'étant pas si importante. On dit bien que l'argent ne fait pas le bonheur ( mais il y contribue certes).

    Combien de temps je pars ?

    Initialement partant pour une année sabbatique, en discussion avec mon patron, je décide de tout lacher, pour ne pas avoir à me presser. En effet, me dire que je dois être rentré dans 12 mois est une contrainte assez forte, et planifier est la pire chose que l'on puisse faire dans un voyage pour ne pas en profiter. Je pars donc sans date de retour, avec comme idée derrière la tête, entre 1 et 3 ans pour le moment. Moins d'un an serait bien sur un échec, et le reste dépendra des opportunités qui se propose à moi (travail, bénévolat, climat, transport).

    Quels pays je veux traverser ?

    Si je pars, &capos;est pour assouvir plusieurs désirs étroitement liés, qui sont de découvrir les pays autres que ceux proche de notre culture d'Occidentaux dans un monde de société de consommation d'une part, mais aussi de découvrir les merveilles du monde, naturelles, architecturales, tout en découvrant aussi la nature peut être la moins parfaite si on part en vacances avec le ClubMed ou à la Grande Motte. Mais &capos;est peut être source d'émerveillement quand on la compare à celles de nos pays occidentaux : la nature humaine
    De ce fait, les pays/régions suivantes me font rêver depuis fort longtemps : Région des balkans, Asie Mineure/Croissant Fertile, Asie Centrale, Asie du Sud-Est, Océanie, Amérique du Sud
    Traduction en pays ? Ok, il ne s'agit que de noms administratifs sur un planisphère, mais voici quelques noms en vrac : Slovénie, Macédoine, Turquie, Iran, Kirghizistan, Turkménistan, Chine, Cambodge, Vietnam, Birmanie, Népal, Indonésie, Fidji, Vanuatu, Tonga, Chili, Pérou, Brésil, Bolivie, Nicaragua, Costa Rica, Belize, Mexique ... Si peu parmi les 200 et quelques officiels ( 200 selon s'il s'agit de l'ONU ou d'un autre organisme)
    Et l'Afrique? Et l'Australie ?
    Clairement, l'Afrique, berceau de la vie, est difficile à joindre sans avion, du fait des conflits, en Syrie, Egypte, Soudan, Somalie actuellement. Je verrais si une opportunité autre se présente. l'Australie serait plus une étape de travail, ce n'est pas une priorité en partant.

    Quel moyen de transport vais-je utiliser?

    Au menu, le moins d'avion possible, même si je le prendrais surement, si nécessaire. Je privilégie donc le stop, la marche à pied. Les transports en commun sont aussi dans ma tête, avec notamment le fameux Transsibérien que je voudrais expérimenter.

    Un projet Professionnel

    Un projet Professionnel

    Tout lacher

    Ayant travaillé pendant quasiment 5 ans, je quitte donc temporairement le monde professionel. Celui très enfermé en terme de situation de travail, de l'informatique me concernant.
    Négociant une rupture conventionelle, pour profiter de quelques sous en partant, et pouvoir pointer au chomage si je reviens, je ne sais pas de quoi mon avenir professionel sera fait. Il est fort probable que je change d'orientation. Il est aussi possible que je trouve un travail ailleurs, qui sait. Pour le moment, je me suis contenté, en guise d'expérience personnelle et professionelle, de monter ce site, de toute pièce, pour apprendre/compléter mes connaissances informatiques, et qu'il puisse trôner sur un CV comme réalisation "acharnée" ou plutôt passionée de ma part. Comme cela, au cas où, le retour en informatique sera épaulé par un projet complet.

    Tenter d'autres choses ?

    Durant le voyage, j'espère, je souhaite travailler/oeuvrer bénévolement. Pour pouvoir profiter pendant quelques semaines du mode de vie d'un pays qui me plairait par exemple. Vivre aux contacts des locaux, une vraie expérience. Aider au développement aussi , de certains secteurs. J'aurais pu partir en mission humanitaire par le passé, mais je préférais les jobs d'été payés, dans le but de pouvoir partir un jour, sur du long terme, plutôt que de payer pour quelques semaines, et de ne pas avoir mis de côté, même en ayant vécu une expérience ponctuelle dans un pays surement très chouette.
    Outre les demandes en cours de chemins, et peut être un PVT , je pense tenter l'expérience Woofing, qui a pour but de trouver une ferme, ou un chantier proche de l'agriculture la plupart du temps. &capos;est être loggé/nourri en échange de travaux divers et variés pour un travail écologique, afin de s'enrichir dans les connaissances du monde.

    Le retour ....

    Advienne que pourra, pas de plans particuliers pour la suite, avant de revenir, il faut déjà partir, et voir ce que l'expérience m'apportera, en quoi je suis susceptible de changer

    Un projet Humain

    Un projet Humain

    Quitter la France, comme tout le monde ?

    Oui, &capos;est à la mode de quitter la France en étant jeune. Oui, la France ne donne pas spécialement envie actuellement, pour y trouver du travail en sortie d'études. Nombre d'articles relate ce constat.
    Certes, mais l'avis général ne m'intéresse pas particulièrement. Autant, le phénomène du "Tour du Monde" est en vogue depuis une décennie, autant l'exil à l'étranger reste pour beaucoup un exil vers les Etats-Unis, ou les autres pays occidentaux développés, suite à un Erasmus par exemple, ou pour une activité plus porteuse pour le travail. Je ne dis pas que je pars comme le premier explorateur loin de là, beaucoup de gens tentent cette expérience, et &capos;est aussi en les suivants dans les médias, que mon projet est devenu réalité. Mais force est de constater, que ce n'est pas le voyage ou le départ à l'étranger le plus typique, notamment, puisque pas pour du travail à la base.
    Je pars un pour un projet personnel, commun surement en partie avec bons nombres de voyageurs pour certaines parties, qui est découvrir, profiter de certaines cultures. Et surtout, pouvoir le faire hors-circuit touristique, en suivant comme des moutons les sentiers balisés, et à voir ce qui est exposé dans les guides de voyage.
    Mais je quitte aussi racines, familles et amis français, ceci n'est pas particulièrement facile. Mais l'ensemble restera toujours, quelque soit la durée du voyage, des racines, de la famille, des amis. Juste que les vacances seront un peu longue.

    Voir ailleurs si les gens sont heureux

    Depuis tout petit, nous sommes éduqués dans un monde très occidental, ou le Tiers Monde est une tare, et dans lequel les endroits de vacances/séjours de beaucoup sont New York, Londres, Las Vegas. d'accord, j'abuse un peu sur le cliché. Clairement, en ayant vu un bon nombre de pays du continent européen, excepté quelques différences culturelles, du fait de certaines racines différentes ( saxonne, germanique, latine, magyar....), le paysage urbain est très semblable. Grandes places, églises, certes une fois baroque, une fois gothique, une fois romane... La mentalité change beaucoup avec les locaux par exemple, ne serait-ce qu'en quittant la France, qui est à la fois un pays multi-ethnique issu de la colonisation, et de la décolonisation, mais aussi un pays assez fermé culturellement, le français étant assez chauvin en réalité. &capos;est en effet vrai, que le fromage et le bon vin se trouve dans l'Hexagone. Mais le fait de ne pas pouvoir/vouloir parler anglais par exemple, est assez étrange, et &capos;est un constat dans bon nombre de grandes villes, confirmé par plusieurs étrangers que j'ai cotoyé.
    Partir, dans ce tour du monde, &capos;est donc faire le tour des religions, se dépayser en arrivant dans des pays aux langues incompréhensibles, aux coutumes folkloriques, aux tribus dans certains cas. &capos;est découvrir le monde que l'on voit plus dans National Geographic que dans les livres de Géographie d'école. &capos;est aussi voir des sites magnifiques, et populaires, comme le Taj Mahal, ou les lacs de Plitvice, inscrit à l'Unesco, tout comme des trésors dans le sens où ils sont en dehors des sentiers touristiques. &capos;est aussi découvrir ce qui fait peur si on se fit aux médias, qui prennent forcément parti d'un bloc politique, pour donner leur avis. l'exemple qui me concerne le plus, est l'Iran, qui en France, ou dans l'Occident actuel est considéré comme le pays des "barbus à la bombe atomique". Alors que selon des avis de voyageurs, &capos;est une étape à ne pas manquer. Que politiquement parlant, &capos;est certes très fermé, mais &capos;est aussi un pays sans guerre ni intervention militaire extérieure depuis plusieurs années, à savoir la dernière décennie de la guerre froide, quand une émancipation vis à vis des 2 géants américains et russes a eu lieue. Qu'historiquement parlant, &capos;est une des régions qui a vu naitre le début des plus grandes civilisations ...

    Carrefour des cultures et civilisations

    Les civilisations, parlons-en!
    Si vous n'avez pas tout oublié de vos cours d'histoire, il y a des noms parmi les suivants, qui devraient vous parler. Assyriens, Babyloniens, Sumériens, Hittites, Mésopotamie, Nabuchodonosor, Gilgamesh, Qin, Han, Mayas... Cela ne vous parle pas ? Civilisation de l'actuelle Proche-Orient, Chefs/Rois connus, Civilisation asiatique et mésoaméricaine.
    Parmi les inventions et découvertes diverses, nous pouvons recenser la roue, et l'écriture notamment, ce qui constitue les 2 éléments clés de l'évolution de l'Homme dans l'Antiquité. Et cela vient, des Assyriens, et des Sumériens.
    Ce voyage sera donc un moyen de passer sur certaines traces de nos ancêtres ( pas les Gaulois), pour voir ce qu'il en reste
    Vous vous souvenez peut-être du Croissant Fertile, qui, entre le Tigre et l'Euphrate a vu les premières expansions et grandes guerres de civilisations, tout comme la première zone de forte densité de population.
    Plus tard, il y a aussi eu, lors des premiers grands voyages à travers le monde, avant que certains tentent la navigation vers l'inconnu, à travers les Océans, la première route de la Soie, reliant l'Europe et l'Asie, bien longtemps avant que Marco Polo ne ramène les pâtes de Chine, puisque les Romains allait s'y aventurer, que l'Empereur chinois voulait voir les barbares hors de son empire, et que les rois mages dans la Bible viennent du Royaume de Perse, et d'Inde notamment, pendant qu'Alexandre le Grand avait lui déjà parcouru les pays en "-stan" actuels en bonne partie, s'arrêtant au bord de l'Inde actuelle.
    d'autres civilisations sont assez importantes, notamment en Amérique Centrale, mais on en apprend assez peu à ce sujet à l'école pour que j'ose faire un rappel précis, je me cultiverais avec exactitude sur place. Tout comme pour percer le mystère des civilisations océaniennes peut-être.

    Quitter le monde occidental, "américain"

    Je n'ai par contre pas spécialement envie d'aller aux USA, au Canada, qui sont de grands pays en surface, avec une variété de choses à voir et à faire très importante je pense, mais qui ne seront pas un dépaysement culturel je pense, et qui en plus, sont des pays où le coût de la vie est très élevé, et qui, en l'espace de quelques semaines, me priveront de plusieurs mois de vie dans d'autres régions du monde. l'Australie, &capos;est un peu particulier, je n'avais pas spécialement d'envie il y a quelques temps de cela, mais comme il s'agit de l'endroit idéal pour voyager, et travailler, tout en mettant de côté. Ce sera surement une étape longue durée, pour profiter de la richesse de l'ile-continent d'une part, et de retrouver quelque peu le monde "moderne", puisqu'outre ses nombreuses attractions naturelles comme l'Uluru, la Grande Barrière, &capos;est aussi un lot de mégalopoles, et aussi une terre d'accueil, pour les étrangers ( comme moi).

    Walk On the Earth Side on
     
    visiteurs
     
    D'autres liens
    Walk On the Earth Side on